Torticolis chez les enfants – 9 symptômes évidents à surveiller pour


Petit Sammy endormi sur le canapé, plutôt mal à l’aise, tout en regardant le Magicien d’Oz. Le lendemain matin, il se réveilla se plaindre d’une douleur dans le cou. Un examen plus approfondi, sa mère se rendit compte qu’il était incapable de bouger beaucoup de son cou. Pire encore, sa tête était penchée sur un côté, et son menton pointait presque sur le côté.

Ce que Sammy avait été un cas classique de torticolis. Aussi connu sous le nom torticolis, il est littéralement une « douleur dans le cou! » CommentTraiter explique au sujet torticolis pédiatrique, ses symptômes, pourquoi elle est causée, et comment elle peut être traitée.

Qu’est-ce que pédiatrique torticolis?

torticolis pédiatrique est une affection douloureuse où le cou est plié ou légèrement tordu. Dans la plupart des cas, la partie supérieure de la tête est inclinée vers le côté douloureux ou douloureux du cou et du menton est soulevé. Les enfants atteints de torticolis ont généralement un torticolis et sont incapables de se déplacer librement.

Sponsorisé

Le mot torticolis est dérivé du latin termes « Tortus » qui signifie tordu et « Collum » qui signifie le cou. Alors que le torticolis est fréquente chez les bébés, les enfants et les adultes, ici on parle de torticolis pédiatriques.

[Lire: scoliose chez les enfants ]

Types de torticolis chez les enfants

Plusieurs facteurs peuvent causer des douleurs au cou dans un enfant. Mais torticolis est une condition qui se produit lorsque le traumatisme ou d’une souche sur le cou est sévère. Il peut également se produire en raison d’autres facteurs sur la base desquelles la condition est divisée en plusieurs types.

1. torticolis temporaires:

les habitudes de sommeil et les positions incorrectes qui grèvent le cou peut entraîner des douleurs dans le cou. Si la souche est trop, elle peut conduire à une raideur du cou et torticolis temporaires. Parfois, votre enfant peut se développer torticolis en raison d’une infection de l’oreille, de la gorge ou un rhume, ce qui provoque un gonflement des ganglions lymphatiques.

La condition dure généralement pendant deux ou trois jours ou plus et peut être traitée avec des remèdes maison et beaucoup de repos. Vous pouvez aider votre enfant à garder le cou encore en l’enveloppant avec une serviette ou une minerve. torticolis temporaires peuvent devenir pire si vous ne prenez pas soin.

2. torticolis fixes:

Parfois, torticolis chez les enfants peuvent être une condition permanente, car elle est congénitale (bébé est né avec elle) ou le cou est endommager de manière irréversible due à un traumatisme. Fixes torticolis, également connu sous le torticolis aigu, est généralement due à une faille dans la structure osseuse ou les muscles. Il peut aussi être le résultat d’une tumeur dans le cerveau ou la moelle épinière. Les bébés avec torticolis fixes peuvent avoir une tête aplatie ou légèrement inclinée.

3. torticolis musculaire:

Parfois, les muscles tendus d’un côté du cou de votre enfant peut causer un type de torticolis fixes appelés torticolis musculaire. L’étanchéité des muscles empêche le mouvement facile du cou et incline même à un côté de la tête.

4. dystonie cervicale:

Aussi connu sous le torticolis spasmodique, la dystonie cervicale est une maladie rare qui est récurrente. Les enfants atteints de dystonie cervicale ont des difficultés à bouger leur tête sur les côtés, et parfois même vers l’avant ou vers l’arrière en raison de la douleur.

La gravité de la maladie, le traitement et les symptômes peuvent dépendre du type de torticolis chez l’enfant. Mais comment savez-vous quel genre de torticolis votre enfant a? Eh bien, faites attention aux symptômes.

[Lire: Elbow Gouvernante chez les enfants ]

Torticolis symptômes chez les enfants

Contrairement à d’autres maladies ou conditions médicales qui ne sont pas très évident, torticolis a l’extérieur des symptômes qui sont difficiles à manquer. Voici les symptômes que vous devez rechercher, pour diagnostiquer chez un enfant torticolis.

  • La tête de l’enfant est visiblement incliné d’un côté.
  • Il y a une raideur dans le cou, accompagnée de douleur lorsque votre enfant essaie de bouger son cou.
  • Un mal de tête est aussi un symptôme, mais pas tous les enfants se plaignent de lui.
  • Gonflement dans les muscles du cou.
  • Votre enfant ne peut pas bouger son cou au-delà d’une certaine plage et dans toutes les directions.
  • Chez les bébés, la tête peut sembler aplatie et déséquilibrée.
  • Dans certains types de torticolis acquis qui sont récurrents, les épisodes peuvent être accompagnés par des étourdissements, des nausées ou des vomissements et de l’irritabilité.
  • Dans le cas de torticolis congénital, vous remarquerez peut-être un morceau comme une tumeur taille d’un pois sur le muscle sterno (SCM) dans le cou. La bosse disparaît généralement que le bébé grandit.
  • Dans certains cas de torticolis précoce ou infantile, il peut y avoir un léger retard dans le développement moteur (musculaire).

Vous pouvez remarquer des symptômes supplémentaires en fonction de la cause de torticolis. Sachant ce qui cause la maladie est en train de gagner la moitié de la bataille. Poursuivez votre lecture pour savoir quelles sont les causes torticolis chez les enfants.

Les causes de torticolis chez les enfants

Une simple douleur dans le cou est rien à craindre. Mais si cette douleur est à l’origine rotation anormale de la tête ou d’un mouvement restreint des muscles du cou, vous devez explorer les raisons plus loin. Torticolis chez les enfants peut être acquise, ce qui signifie qu’il se développe à un certain point en raison de facteurs externes ou de maladies. Parfois, il peut être génétique et peut avoir besoin de plus que des médicaments tout simple et des exercices pour aller.

1. torticolis congénital:

Dans torticolis congénital, le muscle SCM est plus court et plus serré et est une condition fréquente chez les bébés. Cela peut rester incliné à un côté de la tête du bébé à tout moment. Voici quelques-unes des raisons pour lesquelles cela se produit:

  • La condition peut se développer dans l’utérus lorsque le cou du bébé est dans la mauvaise ou une position inconfortable.
  • Développement anormal du muscle SCM ou d’un traumatisme causé.
  • Il n’y a pas de preuve substantielle que la condition est héréditaire, mais certains dans la fraternité médicale considèrent que comme une possibilité.
  • Dans de rares cas, torticolis congénitale est le résultat de la Klippel-Feil syndrome, une déficience congénitale qui se traduit par la fusion des vertèbres du cou.
  • troubles de la croissance osseuse ou l’achondroplasie aiment des anomalies osseuses congénitales.
  • col raccourci, membres courts ou nanisme.
  • Dysplasie épiphysaire multiple, une maladie qui peut entraver la croissance des os et des muscles chez l’enfant, peut également entraîner un torticolis.
  • Un trouble métabolique génétique appelée syndrome de Morquio, ce qui prévient la dégradation de molécules de sucre dans le corps, peut également provoquer des torticolis.
  • peau congénitale palmés d’un côté du cou peut aussi causer des torticolis congénital.

torticolis congénital peut également être le résultat de certaines anomalies impliquant les yeux, les os, la peau et le système nerveux central (SNC).

2. torticolis acquis:

Torticolis due à un facteur externe ou d’une maladie après la naissance est appelée torticolis acquis. Étant donné que la condition peut être « acquis », plusieurs facteurs peuvent entraîner un torticolis chez les enfants:

  • Un traumatisme à la tête ou du cou, ou les deux. Cela pourrait également inclure une fracture et luxation, les spasmes musculaires ou des dommages aux muscles du cou, en particulier le muscle SCM ou le muscle trapèze.
  • Les infections dans le cou, la tête, la colonne vertébrale ou le système nerveux central peuvent causer des torticolis. La condition pourrait également se développer en raison d’infections de l’oreille ou du pharynx postérieur.
  • L’ablation chirurgicale des végétations, les infections respiratoires ou des infections dans les tissus mous du cou.
  • Dans certains cas, des problèmes de vision (dysfonctionnements oculaires).
  • reflux gastro-oesophagien (GERD), une inflammation dans la région du cou, spasmus nutans, et le syndrome de sandifier.
  • Une tumeur dans le cerveau, en particulier dans le crâne ou la moelle épinière. Parfois, les tumeurs de la fosse cérébrale postérieure peut entraîner des torticolis accompagnée de nausées, maux de tête, des vomissements et d’autres symptômes neurologiques. (1)

Alors que vous pouvez détecter la présence de torticolis ou torticolis en regardant l’enfant, vous ne serez pas en mesure d’identifier la cause exacte de l’état. C’est le diagnostic joue un rôle important.

[Lire: Fractures chez les enfants ]

Diagnostic de torticolis aigu

Quand on parle de diagnostic torticolis, nous parlons de la maladie sous-jacente ou la cause qui a donné lieu à la condition. Pour déterminer la raison et de le traiter, votre enfant doit subir certains tests et procédures.

  • Un examen physique du cou est fait pour vérifier la sensibilité ou l’enflure. S’il n’y a pas de signes extérieurs, une enquête par le biais des procédures de diagnostic est recommandée.
  • Le docteur vérifiera également des anomalies musculaires congénitales en examinant la forme de la tête et de la hanche.
  • Neurologiques, visuels et examens ORL sont recommandés pour vérifier les infections.
  • Le médecin suggère la colonne cervicale à rayons X dans le cas où il y a la tendresse ou la douleur dans la région.
  • S’il soupçonne une anomalie dans le système nerveux central ou le cerveau, il recommande un scanner.
  • Un EMG est fait pour détecter les muscles endommagés dans le cou.

Torticolis traitement chez les enfants

Torticolis peuvent être traités par des médicaments, la thérapie physique ou une intervention chirurgicale, selon la gravité de l’état et la cause sous-jacente. Une détection précoce de torticolis chez les enfants peut prévenir les symptômes et problèmes connexes.

1. congénitale:

Si le torticolis est congénitale dans la nature, elle peut être traitée par l’étirement du muscle du cou. Celle-ci doit être démarré peu de temps après la naissance. Si ce traitement est commencé dans les mois suivant la naissance, il peut réussir.

2. torticolis acquis:

Si le problème n’est pas congénitale mais acquise, il existe plusieurs façons de le traiter, en fonction de la cause:

» Grossesse » Torticolis chez les enfants – 9 symptômes évidents à surveiller pour